Print

Print


At 14:17 19.05.03 -0400, you wrote:
>*******
>  Un temps grammatical pour les rêves ?
>*******
>  Auteur: Jean-François Clet (---.w193-248.abo.wanadoo.fr)
>  Date:   19-05-2003 18:53
>
>  J'eusse aimé que l'espéranto possédat un imparfait du subjonctif.
>  Il y a un autre manque plus grave pour certains peuples:
>  l'absence de temps du rêve.
>  On ne peut raconter un rêve en espéranto qu'en utilisant
>  la locution: "Cxi-nokte, mi revis ke..."

C'est également le cas en français d'ailleurs.

On peut toujours essayer d'introduire un suffixe non-officiel : "Mi
manghevis", j'ai rêvé que je mangeait, "Mi revevas", je rêve que je rêve, etc.