Print

Print


Zam a écrit:
>
> La langue objective du futur est l'Espéranto.
> Je suis désolé, mais il ne suffit  pas de choisir les paroles et
> phonèmes avec "une méthode majoritaire double" ou avec une
> autre méthode....

* * * * * * * * * * * *

Je suis désolé moi-même, mais il ne suffit pas de provoquer ici

et ailleurs,de débiliser et de saboter tous les sites de langues

pour assurer la promotion de l'espéranto.

Bien au contraire !

Les puissants politiques et les mécènes éventuels sont informés

du comportement révulsif espérantiste.

Jadis, quand vous étiez moraux  vous aviez bénéficié de largesses

et même d'héritages tel que le château de Baugé.

De nos jours votre immoralité vous condamne:

vous n'avez pas pu financer correctement votre campagne européenne.

Résultat: 0,2% ! ! !

* * * * * * * * * * * *

On Thu, 1 Jul 2004 02:13:27 -0400, Jacques Dehée=
<[log in to unmask]> wrote:

>Les qualités d'une langue auxiliaire planifiée ne suffisent pas
>
> à sa réussite.
>
> Seule une intervention puissante d'un mécène
>
> ou d'une union politique internationale
>
> (telle que l'Union Européenne par exemple)
>
> seraient efficaces.
>
> Ensuite l'usage généralisé sur le net ferait le reste.
>
> Fortune ou décision politique internationale + le net
>
> tels sont les ingrédients nécessaire à la réussite d'une auxlang.